Catégorie : Leman

Bande-démo Musique 2018 !

Ceux qui me connaissent bien savent que la musique occupe une place importante dans ma vie (quelle entrée en matière !!). Moins que le cinéma, mais tout de même primordiale !

Et les deux sont intimement liés… on fait de l’audio-visuel, non ?
L’ajout de la musique, les recherches de références de rythme, de couleur ou d’épaisseur du son, dans la post-production d’un film est d’ailleurs une étape que je trouve absolument enthousiasmante. C’est une vraie ré-écriture du film.

Dans cette toute nouvelle bande-démo, je vous invite donc à découvrir mes clips, captations de concerts ou de festivals, mes interviews d’artistes et autres, le tout sur une bande son de l’inégalé Ben Toury (qui est aussi, soit dit en passant, le compositeur de mes films les plus récents).

Vous avez des envies de clips, de capter votre concert, vos séances de répètes dans un mode original et professionnel, je suis votre homme !

N’hésitez pas à commenter, liker et partager bien entendu. Je vous en serai reconnaissant et surtout ça peut m’amener du travail, alors, je compte sur vous et grand merci d’avance à vous !

Avant 2017 !

Comme le disait le Joker de Tim Burton en 1989, incarné par le génialissime Jack Nicholson : « tellement de choses à faire, et si peu de temps »… Ce n’est pas pour entamer un énième débat sur « qui est le meilleur joker » que je commence par cette citation, mais juste parce que c’est tout à fait ce que je ressens en cette fin d’année 2016 !! Les projets s’accumulent, et ce, pour mon plus grand plaisir !

Entre le montage des 6 premiers épisodes de la web-série « Huis clos » créée par Clotilde Bardet ; celui de l’aftermovie du jardin électronique tome 3 (que j’ai aussi réalisé) ; le montage de la bande-démo de Marion Christmann ; celui du court-métrage « Comme un lundi » de Sophie Attelann ; celui de ma propre bande-démo ; et enfin, l’écriture d’un long, croyez-moi, je ne chôme pas !! Surtout quand on y ajoute mon travail quotidien de Réalisateur/Monteur en 9h-18h classique !
Mais bon, quand on est passionné pourquoi dormir ? C’est du temps de perdu !!

C’est donc, il y a 3 semaines, après avoir réalisé à quel point la fiction me manquait, que beaucoup ont commencé à avoir la bonne idée de me proposer leurs projets. Entre humour, bizarre, danse et vitrine, quel bonheur ! Oh que oui, la fiction me manquait et – « oh que oui » again – 2017 sera guidée par le souci de ne plus jamais m’en séparer ! Ne serait-ce que d’un chouya ! C’est une histoire d’amour véritable, profonde et éternelle qui nous unit. Ces derniers temps – je m’en rends compte maintenant – je l’ai bien trop délaissée… Délaissée, alors que depuis que j’ai 7 ans, nous vivons une union passionnelle, fougueuse et sans faille… Pour nos noces de Perle (tiens, comme le prénom du personnage de mon dernier court-métrage « Coloc à terre » ), j’ai décidé qu’il était temps de lui prouver une nouvelle fois mon dévouement… De tout faire pour la reconquérir. Fiction, je t’aime !

news-034-avant-2017

Vous l’aurez compris, je ne fais pas semblant. Mes paroles d’amour ne sont pas prononcées en vain, ni en vin car je suis bien sobre, même si je suis enivré d’images et de projets. J’espère pouvoir trouver du temps pour ajouter toutes ces belles images à ma nouvelle bande-démo qui s’annonce des plus rythmées.

Stay tuned les amis, stay tuned…

Leman : Open Mic

La musique ce n’est pas que sur les vyniles, les cassettes (qui écoute encore des cassettes sinon moi ?), les CDs ou encore les mp3 que ça se vit. je dirais même que cela ne se vit pleinement qu’en live !

Une phrase d’une banalité à crever, mais toutefois, il est toujours bon de le rappeler. Il faut rappeler aussi que des petites salles parisiennes nous offrent l’opportunité de voir des artistes en open mic improviser des sons pour notre plus grand plaisir. Voir les musiciens dialoguer avec le chanteur ou entre eux rien qu’avec les yeux est pure merveille. Pure merveille mêlée de fascination, car oui, que peuvent-ils bien se dire dans ce dialogue apparemment silencieux mais qui engendre des sons ? Comment font-ils pour, sans mot dire être aussi clairs entre eux ? comment leurs improvisation peuvent-elles sembler aussi carrées ?

Bref, la musique est un monde à part qui se vit grâce aux vibrations que nous apportent les artistes. En live, c’est encore meilleur !

C’est ainsi que j’ai suivi l’artiste rappeur (et bien plus) LEMAN qui faisait un open mic au ROYAL EST avec ART MOT NIE !

Une Excellente soirée bercée par des mélodies d’un Hip-Hop activiste, Un Hip-Hop sans frontière ni barrière (avec quelques intonations martiniquaises), Conscient et libre.

Je vous laisse juger par vous-mêmes !