Catégorie : Hikikomori

Hikikomori – La bande-annonce !

ça fait un moment que je vous en parle et que vous n’avez pas vu d’images du film « Hikikomori » de sophie attelann. Il est temps de rectifier cette bévue Et plutôt deux fois qu’une !

Je vous propose donc de découvrir le teaser du film, monté par fabrice manga et la bande-annonce, fraîchement sortie et montée par la réalisatrice elle-même !

Bon visionnage et on espère vous voir à une future projection !


Hikikomori, La Bande-annonce :


Hikikomori, Le teaser :

Hikikomori – Montage fini !

Le montage de « Hikikomori », le film de Sophie Attelann dont je vous parle depuis un petit moment maintenant,  est  enfin terminé !

Le long-métrage n’est pas encore fini. il manque les FX, la conformation des plans étalonnés et la finition du mix en 5.1 (s’il vous plait), mais la fin est proche !

Il est actuellement entre les mains du jury de Cannes pour savoir si il décroche la fameuse sélection tant convoitée ! Nous vous donnerons des nouvelles dès que nous en aurons. Pour le moment, nous croisons les doigts (et je ne vous raconte pas comme il est difficile de taper cet article avec les doigts croisés !).

le film est en train de subir les dernières touches de vernis qui le rendront encore plus « hikikomorien ». Ce n’est plus qu’une question de semaines à présent (il y a tout de même une quantité conséquente de plans truqués, cela risque de prendre un peu de temps encore).

Pour vous mettre  l’eau à la bouche, je vous poste l’affiche du film fraîchement dévoilée par la réalisatrice.

à bientôt pour un prochain article qui, soit vous apprendra fièrement que le film est sélectionné, soit (et tout aussi fièrement ) qu’une projection du film est prévue.

Restez donc connectés pour découvrir les aventures de Camille (interprétée par Coline Chantrel) !

Ce week-end, nous avons Hikikomoré

Une fin de semaine très productive pour le film « Hikikomori » !

Sophie Attelann  (la réalisatrice) et moi-même, avons coupé sans merci, déstructuré pour structurer, rythmé en arythmie, étiré le temps, créé l’instant, les pauses et les accélérations.
nous avons séparé, lié, déplacé, remplacé, supprimé, ajouté.
Nous avons semé les traces que nous vous invitons à suivre pour mieux vous perdre dans le film, et vous retrouver ensuite.
nous avons posé les bases de l’esthétique, des sensations, de l’angoisse, de l’asphyxie, du sensuel, du gênant, du mal-être, du beau, bref… nous avons Hikikomoré en flirtant avec le poétique.

Ce long-métrage atypique montre déjà une personnalité forte et revendiquée alors que nous n’en sommes qu’à un bout à bout – bien entamé certes, mais loin d’être fini.

Je découvre donc, avec plaisir, que le montage est une étape importante de ce métrage… Comme pour tous les films me direz-vous, mais là, ce que la réalisatrice désire, c’est que l’on s’amuse avec la chronologie, les temps morts, les pauses théâtrales, les ruptures et les envolées. Croyez-moi quand je vous dis qu’il n’est pas nécessaire de me le dire deux fois !

Non, décidément, nous allons nous amuser et vous proposer un film qui devrait vous interroger, vous surprendre, vous ravir, vous attendrir… en tout cas, il ne devrait pas vous laisser de marbre…

Vivement la prochaine séance de travail !